[En Construction] Forum roleplay basé dans l'univers d'Andrzej Sapkowski, deux siècles après les péripéties du sorceleur de Riv.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Sorceleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flourens Delannoy
Grand Historien
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 26/10/2016
Localisation : Nilfgaard

MessageSujet: Les Sorceleurs   Dim 12 Fév - 16:08

Les écoles de sorceleurs regagnent en importance depuis une cinquantaine/centaine d'années. Les guerres récentes et le chaos politique régnant ont fait de la recrudescence des monstres un problème d'importance.
L'école du Griffon et l'école du Chat sont les deux écoles qui recrutent aujourd'hui parmi les leurs.

L'existence des deux écoles reste secrète bien que leurs représentants agissent sous la bannière de l'une ou l'autre.
Ces deux écoles se vouent une guerre à peine dissimulée et des affrontements entre membres de ces écoles ont été rapportés.

Ecole du Chat : Les Siths. Ecole dirigée par une sorcière. Ses membres sont très indépendants. L'école accueille des femmes depuis que la sorcière en est à sa tête.
Les membres de cette écoles acceptent les requêtes politiques et les assassinats. Réglementation plus souple : philosophie plus libre dans leurs pratiques qui les amène à dénigrer le code des sorceleurs.
Cette politique les amène a avoir plus d'aspirants. Cependant, il est plus rare que ces derniers survivent aux épreuves.

Ecole du Griffon : Les Jedis. Ecole régie sous forme de guilde. L'aspect confrérie y est très présent. Volonté de "pureté" dans la transmission de l'héritage des sorceleurs. L'école est située au Kovir et ses membres usent de leurs relations pour faire venir un magicien capable de prodiguer ses compétences lors de l'épreuve des herbes.
Proximité maître/élève -> Il arrive que des maîtres amènent des élèves lors de certains de leurs contrats.
Fort situé dans une ancienne mine de dimeritium dans les montagnes du dragon.
Rares sont les femmes a devenir sorceleuses de l'école du Griffon mais elles existent.

IRP : les épreuves seront à jouer et régies par le hasard (D2 pour le griffon et D6 pour le chat ?)
Revenir en haut Aller en bas
http://witcher.forumactif.com
Flourens Delannoy
Grand Historien
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 26/10/2016
Localisation : Nilfgaard

MessageSujet: Re: Les Sorceleurs   Ven 3 Mar - 23:38


« En vérité, nul estre est plus vil que ces monstres contre nature, lesdicts sorceleurs, car ceux-cy sont le fruit d'abjectes sorcelerie et diablerie. Des vermines sans vertu, sans conscience ni scrupule, de veritables creatures desmoniaques, dont la seule faculté est d'occire. Il ne se peut trouver de place, parmi les honnestes gens, pour des estres tels que ceux-la.
Quant à Kaer Morhen, , où ces infames se tapissent pour s'adoner à leurs espouvantables pratiques, il devrait estre rasé de la surface de la terre, et ses vestiges, recourverts de sel et de salpestre.

[...]

Ils errent par les contrées, ces fascheux et eshontés qui se nomment eux-mesmes les chasseurs du mal, les bourreaux des loups-garous, les exterminateurs de vampires, et qui arrachent leur tribut aux hommes credules, puis, apres avoir perceus ce salaire infame, ils poursuivent leur chemin jusqu'à l'endroit le plus proche où ils pourront s'adonner à pareille fourberie. L'acces qui leur est le plus aisé est celuy qui attribuent fort facilement aux sortileges, aux estres contre nature, aux monstres, à l'action d'un esprit des airs ou à celle d'un mauvais esprit, tous leurs maux et leurs males fortunes. Au lieu de prier les dieux, et de présenter une riche offrande au temple, de tels rustauds sont prests à donner leur dernier sou à un vil sorceleur, car ils croient que cet apostat impie parviendra à changer leur sort et à mettre fin à leurs malheurs.

[...]

Il est de notoriété publique qu'au moment d'infliger la douleur, la souffrance et la mort, le sorceleur connaît une jouissance similissime qu'un homme pieux et normal ne connaît qu'en copulant ibidem cum eiaculatio avec son épouse légitime. De cette observations il découle que dans ce domaine également le sorceleur est un monstre contre nature, un pervers amoral et abject, né de l'enfer le plus noir et le plus pestilentiel, car de la souffrance et de la douleur seul le diable peut tirer de la jouissance.  »
"Monstrum ou de la description d'un sorceleur"
Anonyme




« Certains affirment, encore aujourd'hui, avec bien peu de prudence que ce sont les événements collatéraux ayant marqué la fin du 3e conflit nilfgardo-nordien qui auraient poussé les sorceleurs à leur disparition annoncée.
Ceux là même qui avancent de telles élucubrations semblent avoir bien vite oublié que le fameux Sorceleur de Rive a fait parler de lui jusqu'en 1310, date à laquelle il fut appelé par le souverain du Kovir d'alors, Tankred Ier. Est-il besoin de rappeler que cette date est ultérieure d'un demi-siècle au conflit précédemment évoqué ? Et que, durant cette période, nombreux ont été les témoignages relevant d'une présence mutante de part le monde. Tantôt au delà des rives du Pontar, tantôt sillonnant les vignes du Beauclair. Ces Présences dénotant, à n'en point douter, de la multiplicité des pratiquants.
Cependant, les sources s'accordent sur leur faible activité, je vous l'accorde.

En vérité, ce déclin est bien antérieur aux années 1270 et même aux conquêtes nilfgaardiennes au delà de la Yaruga. De source sûre, nous savons que les lieux dispensant l'éducation des sorceleurs n'ont fait que s'amaigrir tout au long du XIIIe siècle. Les causes en auraient été multiples : l'affaiblissement du travail des sorceleurs, engendré par leur propre prolifération étant possiblement l'une des principales raisons. Il ne faut cependant pas oublier que certains membres de ces ordres auraient commencé à déprécier leur condition et, aussi surprenant cela puisse sembler, à faire preuve d'empathie pour leur prochain. Enfin, il est à noter que de multiples explications mineures viennent compléter le tableau : réglementation et encadrement de plus en plus sévère de la magie, perte d'un certain égard des populations vis à vis des monstres dits "intelligents", disparition progressive des monstres les plus mortels...
Et tout prête à penser qu'un pareil constat ait pu être fait au milieu du XIe siècle. Pourtant, le siècle suivant regorge de récits et de témoignages retraçant les périples de célèbres sorceleurs, de contes et de légendes donnant à ces derniers un rôle prépondérant...
Car comme pour toute chose, l'Histoire des Sorceleurs est cyclique.

Et le début du XIVe siècle a connu une recrudescence massive de signalements monstrueux.
Est-ce à cause de la disparition progressive des sorceleurs, leur ayant laissé plus de place pour se reproduire ? Sont-ce les nombreux charniers, laissés dans le sillage des conflits nilfgaardo-nordien ou de la Guerre des Deux Licornes, véritable réservoirs à monstres ? Ici encore, les hypothèses sont nombreuses et il est plus que probable que les réponses soient tout aussi multiples.

Le fait est que la résultante n'en est que plus limpide : les mutants n'ont absolument pas disparu, bien au contraire.
Voyez vous-même : sur ces cinquante dernières années, il ne se passe plus une saison où l'on n'apprend pas un nouvel "exploit" réalisé par l'un de ces mutants. Et chaque printemps semble voir fleurir, en plus de sa flore habituelle, de plus en plus de ses pratiquants.
Il me semble que nous devrions assister de notre vivant à un nouvel âge d'or du chasseur de monstres. »
"Histoire des Sorceleurs : études de la cyclicité des chasseurs de monstres"
Ethan de Longinelle

Sorceleurs


Histoire

Les Sorceleurs sont nés des expérimentations de deux mages au milieu des années 950 : Alzur et Cosimo Malaspina. Ce sont ces deux hommes qui ont inventé et reproduit les mutations qui caractérisent les sorceleurs. Ce après de nombreuses expérimentations, puisque l'on doit aussi aux deux mages la créations d'autres monstruosités mutantes.
De surcroît, c'est aussi à cette date que l'on peut donc situer la naissance de la première "école" de sorceleurs.

La première mention de Vesemir est datée de 1112.

6-7 juin 1268 : Progrom de Rive.

1270 : événements du premier jeu vidéo

1271 : événements du Witcher II

1272 : événements du Witcher III


Les Ecoles de Sorceleurs


  • L'Ecole du Chat :

    Histoire
    Organisation et Hiérarchie
    Spécificités
    Personnages importants

  • L'Ecole du Griffon :

    Histoire
    Organisation et Hiérarchie
    Spécificités
    Personnages importants


Sorceleurs indépendants
Revenir en haut Aller en bas
http://witcher.forumactif.com
 
Les Sorceleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Prophétie d'Ithlinne :: La Prophétie d'Ithlinne, Tome 1 : Histoires d'une prophétie-
Sauter vers: