[En Construction] Forum roleplay basé dans l'univers d'Andrzej Sapkowski, deux siècles après les péripéties du sorceleur de Riv.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [BETA] Le Grand Kovir : 1273-1510

Aller en bas 
AuteurMessage
Flourens Delannoy
Grand Historien
Flourens Delannoy

Messages : 60
Date d'inscription : 26/10/2016
Localisation : Nilfgaard

MessageSujet: [BETA] Le Grand Kovir : 1273-1510   Mer 9 Nov - 16:17

Règne de Tankred Ier Thyssen (1267 à 1311)

Son premier mariage ne lui donne aucun héritier, sa première épouse étant stérile.

En 1272, Triss Merigold trouve refuge auprès du roi Tankred et devient sa conseillère.

En 1276, l'exile des mages fait suite à la chasse aux sorcières organisée par le Saint Empire Rédanien.
Les mages prennent, à partir de ce moment, de plus en plus d'importance dans l'échiquier politique du Kovir. En face, les parties aristocratique et bourgeois font bloc et représentent rapidement l'opposition.

En 1284 nait Baldwin II de Thyssen d'une relation hors mariage de Tankred.
La manœuvre politique derrière cette naissance vient d'un mage nommé Jafar, grand représentant du tout nouvellement formé Conseil des Mages.
Tankred et Irina, soeur de Jafar, se marient peu de temps après.

De grandes réflexions sur la magie sont lancées.

Découverte de la fragilité cardiaque de la famille Thyssen. La défaillance est gardée secrète et seuls les quelques rares magiciens au service de Tankred connaissent l'état du souverain.

Tankred meurt en 1311 et laisse le trône à son fils, héritier contesté.

Règne de Baldwin II Thyssen (1311 - 1377)


A son arrivée au pouvoir éclate la Seconde Guerre civile des Magiciens.
A la tête du parti libéral du Grand Conseil se trouve Jafar. Face à lui, les modérés rangés derrière Triss Merigold, assisté des aristocrates et des bourgeois.

En 1316 se termine la Guerre civile. Jafar, en grand vainqueur, devient conseiller et mentor du roi Baldwin en plus de libéraliser l'usage de la magie. Le gain de pouvoir des magiciens est tel que Baldwin donnera, quelques années plus tard, les pleins pouvoirs à Jafar, en 1318. Triss Merigold et quelques partisans fuient vers le Kaedwen leur offrant l'asile où sera formée l'Université mixte de Ban Ard. (Beaucoup de dommages de guerres, début d'une période de paupérisation de la société)

1318 : Conspiration aristocratique

Instauration de la loi sur le mariage royal. Le souverain doit, à partir de ce jour se marier à un parti décidé par le Conseil des Mages (ce qui aura comme première conséquence le divorce de Baldwin avec sa première femme).
La politique de l'héritier est mise en place afin d'écarter la famille cousine des Vermuelen du trône.

En 1320, les mines de dimerite sont fermées. Début de la Crise Minière. (Blocus maritime de la part de la Rédanie. => récession économique)

Après quelques années à la tête du Kovir, face à la contestation de certains mages quant aux libertés prises vis à vis de la magie, notamment sur l'usage de la nécromancie et de la magie du feu, Jafar organise la proscription.

Baldwin meurt en 1377 lors d'un accident magique, certainement provoqué par une défaillance cardiaque (c'est en tout cas, ce à quoi concluront les mages d'alors). Jafar transmet alors la succession à son petit-fils, alors agé de 19 ans, Friedrich.

Friedrich Ier Thyssen (1377 - 1494)


Le début du règne de Friedrich est placé sous la suprématie de Jafar.
On doit cependant à l'héritier Thyssen l'union du Grand Kovir en 1400.

En 1415, la 4e Guerre contre le Nilfgaard est déclarée par le Grand Royaume de Kovir et le Saint Empire Rédanien, ponctuellement alliés.
Jafar est assassiné par un mouvement de foule peu de temps après le début de la guerre et Friedrich en profite pour se déclarer "Monarque absolu par la grâce de son Consulat".
La découverte de l'arquebuse et la carence nilfgaardienne en dimeritium assurent aux Royaumes du Nord une victoire éclatante dont Friedrich tirera les plus grands bénéfices.

Les années qui suivent voient la réglementation sur la magie évoluer au cours d'un long procesus. Si la magie du feu et la nécromancie ne sont pas interdites, elles sont grandement contrôlées. Finalement, face aux partisans de Jafar (Rebellions Jafahariennes de 1441) désireux de conserver leurs libertés, est instaurée la Chambre Ardente. Cet organe judiciaire, et dans une moindre mesure législatif, emploi des mages modérés dont la mission est de réguler l'usage des magies dangereuses ainsi que la justice lors des crimes et délits liés à la magie.

S'ajoutèrent à ces révoltes magiciennes un grand conflit politique : le Schisme du Pensionnaire Villet (1481-1490). Horace Villet était le quatrième Grand-Pensionnaire du roi Friedrich ; issu de la haute-bourgeoisie marchande de la province de Creyden, il fût élu deux fois par le parlement à la place de Grand-Pensionnaire. La première fois, il fût révoqué par le roi après trois ans de pouvoir, et aussitôt réélu par le parlement, son élection fût contesté par le Roi qui imposa son propre candidat, issu de l'aristocratie. Son deuxième mandat marqua le début schisme qui opposa deux Grand-Pensionnaire, l'un imposé par le roi, l'autre élu par le parlement. Chassé de la capitale suite aux exactions de ses partisans à l'encontre des mages dans la province de Creyden, il prend les armes au printemps 1490 mais sa rébellion est de courte durée ; après une débâcle militaire, il se rend à l'automne au palais des Thyssenides et, implorant le pardon du roi, il sera brûlé sur place par Friedrich pour Haute Trahison et crime de Lèse-Majesté. Ses partisans, en revanche, seront graciés, signe de la miséricorde de son Altesse Royal.

Durant tout son règne, Friedrich changera plusieurs fois de Grand Pensionnaire. Le premier, issu de l'aristocratie, mort en 1430, et ses trois autres successeurs eurent d'exécrables relations avec le souverain. Relations qui entraîneront les fameuses rébellions évoquées plus haut. Le cinquième Grand-Pensionnaire de Kovir sera imposé par le roi en 1481, et ne sera "approuvé" par le parlement qui 9 ans plus tard.
La politique Kovirienne est alors toute proche de celle que le royaume connait aujourd'hui.

L'Est du royaume se soulève en 1490 sous l'impulsion de grands aristocrates désireux de retrouver indépendance et pouvoir au sein d'une Ligue d'Hengfors reconstruite.
Après 5 années de guerre civile, en 1495, les révoltes cessent et aboutissent aux dernières réflexions sur l'outils politique kovirien. Elles accoucheront sur le système que nous connaissons désormais.


Finalement, le roi meurt en 1494 d'un arrêt cardiaque.
Si son état avait commencé à se dégradé dès 1480, il semble évident pour certains que l'empressement des mages à traiter le souverain immortel du Kovir ait précipité son décès.

Règne de Hannah Iere Thyssen (1494 - ) « La reine des niaises »

Toujours pas mariée, Hannah Iere jouit d'un certain immobilisme des mages. Ces derniers ont comme hypothèse que le sang magique aurait aggravé la particularité physique des Thyssenides à garder leur jeunesse.

Elle n'a jamais voulu régner, mais lui incombe la lourde tache de régner sur le Kovir.
Son Grand Pensionnaire lui rappellera à l'histoire de ses aïeux : de Baldwin délégant le pouvoir causant par la même la perdition du Kovir et de Friedrich, son père, attaché à redorer le blason kovirien durant son règne.
Elle a à coeur de ne pas perdre la main sur la politique de son royaume, malgré les court-circuits générés par le Parlement la voyant comme une femme faible.
Elle mène au début de son règne, grâce à la prospérité héritée de la politique de son père, une politique sociale, multipliant hôpitaux, écoles et orphelinats, modifiant les règles de scrutin pour permettre aux femmes de voter, ce qui lui vaudra son surnom de "reine des niaises" parmi les conservateurs.



Politiquement, le Grand Royaume du Kovir semble stabilisé et se repose sur son relatif âge d'or.


Dernière édition par Flourens Delannoy le Dim 27 Nov - 18:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://witcher.forumactif.com
Gaunter de Meuré
Maître Miroir
Gaunter de Meuré

Messages : 29
Date d'inscription : 27/10/2016

MessageSujet: Re: [BETA] Le Grand Kovir : 1273-1510   Jeu 10 Nov - 13:17

« Pendant les longs siècles d'une historiographie décadente portée par des biographes de cour - que l'on appelait gentiment les "historiens courtisans" - l'on s'était plu à penser que c'étaient d'abord les puissants monarques de la dynastie des Thyssenides ; puis les riches bourgeois qui s'étaient élevés socialement grâce à leur réussite marchande dans la négoce ou la revente de dimérite ; puis les aristocrates belliqueux liés par le sang ou par les honneurs à la famille régnante ; et enfin les magiciens, résidant dans le royaume depuis toujours ou y ayant trouvé refuge après avoir été chassés de leur tour et de leur académie par les terribles chasses aux sorcières de 1272-1276, qui régentèrent de manière successive et absolue le royaume de Kovir. Or, en vérité, il est absurde de regarder avec si peu d’ambiguïté l'appareil politique kovirien qui, tout au long de son existence, a su vivre et survivre dans la cohabitation de ces quatre grands organes : la couronne, la bourgeoisie, la noblesse, et la magie.
Certes, cette cohabitation n'a pas toujours été pacifique, comme nous le rappelle la deuxième guerre civile des magiciens de 1311-1316, ni épargnée par la domination de l'un ou l'autre des partis, mais jamais aucun d'entre eux n'a pu gouverner en "Absolutisme" à la manière du roi Radovid V de Rédanie ou comme l'ont prétendu les précédents siècles d'historiographie courtisane. Il est important de comprendre qu'en Kovir, aucun parti ne peut gouverner sans l'appui, l'aval ou la soumission des trois autres. Cependant, il est aussi important de mentionner la confusion qui règne entre les ordres depuis la naissance de Baldwin Thyssen, le premier roi-magicien, en 1284 ; cet événement rapprocha considérablement la magie de la couronne, et la bourgeoisie de la noblesse. »
"De la politique en Kovir : études et observations d'un modèle politique sui generis"
Ethan de Longinelle
Revenir en haut Aller en bas
Gaunter de Meuré
Maître Miroir
Gaunter de Meuré

Messages : 29
Date d'inscription : 27/10/2016

MessageSujet: Re: [BETA] Le Grand Kovir : 1273-1510   Jeu 31 Jan - 16:00

Politiquement, le Kovir a toujours été un royaume décentralisé au niveau de ses grandes cités commerçantes, pourvues de conseils dans lesquelles les patriciens et les bourgeois s'occupaient des lois et de la justice, et des féodaux, souvent proches parents de la famille Thyssen, qui dirigeaient des fiefs et apportaient un soutien militaire au monarque en temps de guerre.
Après l’arrivée massive de magiciens, ces derniers s’imposent au sein des conseils urbains et de la cour, notamment après la deuxième guerre civile des mages et l’accession au pouvoir de Stefan Jafaharro. Ce dernier est très impopulaire et essuie de nombreuses révoltes. Plusieurs conspirations, associant aussi bien des nobles, des bourgeois que des mages conservateurs, visent à le renverser ou à l’assassiner mais échouent. En 1415, Jafaharro est lynché à mort par une foule en colère menée par des partisans du parti du roi. Cet incident provoque une guerre civile sans précédent qui mettra à mal le pouvoir du monarque, contraint de signer une charte constitutionnelle.
Cette charte limite strictement les pouvoirs du monarque à la diplomatie et aux affaires étrangères, tandis que les affaires courantes du royaume (faire les lois, lever les impôts, lever les troupes) sont délégués à un parlement composé des bourgeois, des nobles et des mages. Ces derniers élisent le Grand-Pensionnaire, censé gouverner avec l’aval et l’appui inconditionnel du roi. Même si les affaires extérieures sont du ressort de sa majesté, le Grand-Pensionnaire doit se tenir informé des projets du monarque et le conseiller. A l’inverse, toute décision émanant du conseil ou du Grand-Pensionnaire se doit d’être ratifiée par le roi. Si ce dernier refuse d’approuver une loi, il doit s’en expliquer devant le conseil qui peut soit abandonner le projet, soit le corriger dans une version définitive. En général, le roi se garde pour éviter les conflits de refuser deux fois une même loi.
Durant la guerre du Nord, les bourgeois parvinrent à convaincre les autres castes de la nécessité d’une paix en forçant l’élection d’un nouveau Grand-Pensionnaire pacifiste : Horace Millet. Le roi, complètement hostile à l’idée d’abandonner ce conflit, rentra dans un bras de fer avec Millet, tous deux usant de leurs prérogatives à outrance pour contrecarrer les visées politiques de l’autre. Lassé, le roi révoquera Millet et ce dernier sera réélu par le conseil, marquant ainsi une rupture entre Friedriech Thyssen et l’institution qu’il avait lui-même reconnu lors de la signature de la Charte Constitutionnelle. La guerre civile qui s’ensuivit ne fut apaisée qu’avec l’accession au trône d’Hannah Thyssen. Populaire, cette dernière parvint à apaiser les tensions et à renouveler la charte constitutionnelle. Elle convainc davantage les représentants du conseil en se refusant à la pratique du pouvoir qu’elle préférait déléguer au Grand-Pensionnaire/à un de ses fidèles.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BETA] Le Grand Kovir : 1273-1510   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BETA] Le Grand Kovir : 1273-1510
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» des idées de grand'mère
» La bataille du Grand-Port...
» version beta 1.23.0
» Du nouveau chez les lordz - Napoleon III beta v2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Prophétie d'Ithlinne :: La Prophétie d'Ithlinne, Tome 2 : Royaumes, Provinces et organisations territoriales-
Sauter vers: