[En Construction] Forum roleplay basé dans l'univers d'Andrzej Sapkowski, deux siècles après les péripéties du sorceleur de Riv.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Quatrième Guerre contre Nilfgaard (1415-1417)

Aller en bas 
AuteurMessage
Flourens Delannoy
Grand Historien
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 26/10/2016
Localisation : Nilfgaard

MessageSujet: La Quatrième Guerre contre Nilfgaard (1415-1417)   Sam 10 Juin - 23:09

La Quatrième Guerre contre Nilfgaard, La Guerre de Succession de Témérie, La Troisième Croisade, La Guerre de la Poudre ou La Guerre de la Ligue est un événement militaire qui débute en 1415 - suite à l’assassinat des ambassadeurs rédaniens Nathan de Conrin et Olberic Fregesle alors qu’ils revenaient de négociations avec le roi d’Aedirn par la route témérienne. C’est après la découverte de leur cadavre que le saint-empereur Radovid VIII déclara la guerre au monarque Notker de Témérie, à laquelle se joignit la ligue du nord - composée de ses alliés koviri et skelligeois et des monarques de Kaedwen et de Lyrie et Rivie, ainsi que des rebelles témériens dirigés par Karl Gramont. A ceux-là s’ajoutèrent des forces non-humaines : les nains de Mahakam puis les elfes de la principauté de Dol Blathanna à partir 1416. Le roi de Wett de Témérie, quant à lui, reçut  le soutien de son voisin aerdinien et de l’empereur du Nilfgaard.

Cette guerre fût fortement appuyée par l'appel du hiérarque Anaclède Ier à la troisième Croisade contre la dynastie des De Wett de Témérie - après que Notker de Témérie eut refusé de se convertir au feu éternel suite à son couronnement - et par le rapprochement entre le Saint-Empire Rédanien et le royaume de Kovir. Ces deux puissances, et tout particulièrement la Rédanie qui voyait son emprise sur les Royaumes du Nord s’étioler avec l’éloignement progressif des monarques témériens quant à leurs engagements suite au traité de Novigrad, préparaient en secret et depuis des années une guerre d’invasion de la Témérie afin de libérer ce royaume de l’influence nilfgaardienne. La déclaration de guerre avait cependant été passablement retardée par les délibérations parlementaires des Koviri qui préféraient une guerre froide à un conflit ouvert avec l’empereur du sud.

« En avant, donc, héros du Nord ! En avant, vaillantes recrues de l’armée de la paix divine ! Appliquez-vous à détruire l’hérésie par tous les moyens que le Feu Éternel vous inspirera (...) Quant au roi de Témérie, chassez-le, lui et ses complices, des tentes de l’Eternel. Dépouillez-les de leurs terres, afin que des habitants y soient substitués aux hérétiques éliminés... ».
Extrait de l’appel à la croisade d’Anaclède Ier contre la dynastie des De Wett


Ce court conflit ne dura que trois années mais fût le théâtre d’énormes massacres sur les rives de la Iaruga, comme lors des sanglantes batailles de Dillingen, de Gors Velen et de Cintra où les armées impériales furent anéanties de manière décisive par les armées de la ligue du Nord. Les historiographes contemporains le surnommèrent  “la Guerre de la poudre” car ils y virent pour la première fois les ravages de l’artillerie rédanienne, faisant un nombre incalculable de victimes lors des sièges ou des grandes batailles. D’autres contemporains, en revanche, l'appelèrent “la Guerre de la Ligue” pour souligner l’alliance de circonstance qui unissaient les puissances du Nord derrière le Saint-Empire rédanien. Enfin, et pour beaucoup de croyants, cette “Quatrième Guerre” contre le Nilfgaard demeurait sous l’appellation de “Troisième Croisade” puisque les conflits furent soutenus par les prêches et les aspirations du Hiérarque de l’Eglise du Feu Éternel.

Cette guerre, qui voit la mort de l’empereur du sud et l’assassinat du roi d’Aedirn par Francesca Findabair, se conclut officiellement sur l’humiliante paix de Cintra de 1417 mais débouche sur tout un tas de conflits collatéraux tels que le Putsch de Tillmard, la Faide de Cintra, la Sécession d’Angren ou la Guerre des Fleurs. De plus, l’entente cordiale entre le Saint-Empire Rédanien et le royaume de Kovir disparaît au lendemain du conflit pour laisser place à une nouvelle période de guerre froide entre les deux puissances nordiques.



Beligérants :

La Ligue du Nord :
Saint-Empire Rédanien
Royaume du Kovir
Royaume de Kaedwen
Royaume de Lyrie et Rivie
Rebelles Témériens
Skellige

Forces non-humaines :
Montagnes de Mahakam
Principauté de Dol Blathanna
(à partir de 1416)
Empire de Nilfgaard
Royaume de Témérie
Royaume d'Aedirn


- Le Saint Empire Rédanien est le principal instigateur du conflit face au Nilfgaard. Avec son armée nouvelle, forte d’une puissante artillerie et de commandants galvanisés par l’idée de croisade, elle franchit le Pontar aux premiers bourgeons du printemps 1415. Grâce à l’ingéniosité de ses artisans, les Rédaniens commirent d’énormes massacres dans les rangs ennemis, notamment avec l’usage de canons-doubles tirant des salves de boulets-ramés sur l’infanterie et la cavalerie adverse, fauchant ainsi toute une rangée de victimes en un simple coup de canon. Les troupes Rédaniennes n’eurent pas plus de difficultés à envahir et occuper d’importantes places fortes, comme l’imposant château de La Valette qui fut annexé par le Saint-Empire en 1417.

- Le Royaume de Kovir fit longtemps traîner ses négociations quant à sa participation à une éventuelle guerre contre le Nilfgaard. Mais, suite à la déclaration de guerre de la Rédanie, le parlement accepta prestement de rejoindre les rangs nordiens contre les Nilfgaardiens. Les imposantes compagnies de mercenaires payées par la couronne et les rangs des plus puissants magiciens et magiciennes koviri feront des ravages dans les rangs des escadrons noirs, notamment lors de la tristement célèbre bataille de Gors Velen. La flotte koviri sera aussi largement impliquée dans les succès nordiens lors des diverses batailles navales du conflit.

- Le Royaume de Kaedwen, pressé par les mouvements hostiles de son voisin aedirnien sur la vallée du Pontar, se rangea bon gré mal gré aux forces coalisées à la suite du Saint-Empire Rédanien. La victoire de la Ligue permettra au Kaedwen de réaffirmer sa position sur la basse-marchie et à la dynastie des Vidukasts de conforter une fois encore sa légitimité sur le trône kaedweni.

- Le Royaume de Lyrie & Rivie, malgré son statut de protectorat nilfgaardien depuis le traité de Novigrad de 1275, n’a jamais perdu ses prétentions indépendantistes et vit dans la déclaration de guerre de ses voisins une nouvelle occasion pour faire valoir ses revendications.

- Les Clans de l’archipel de Skellige s’engagent aux côtés des Rédaniens dès l’ouverture des hostilités. Motivés par les revendications de Viggo Penrod et mués par leur traditionnelle animosité envers les Nilfgaardiens, les drakkars skelligeois, remontant les fleuves, mettent à sac les terres témériennes et aedirniennes. Habile marins autant que bateleurs, les hordes de barbares skelligeois firent montre de leur aisance lors des batailles navales et terrestres tout au long du conflit. Leur capitaine, Viggo Penrod, se vit confier le commandement des flottes nordiques et se distingua avec gloire et honneurs lors de la bataille des flots noirs de 1416.

- L’Empire de Nilfgaard, que beaucoup accusent d’avoir orchestré l’assassinat des ambassadeurs rédaniens, ne pu endiguer l’avancée inexorable des forces coalisées de la Ligue. Pire, ses rangs de cavaleries - que les contemporains disaient invincibles - seront décimés par l’artillerie rédanienne et harcelés de toutes parts par les mercenaires koviri et les raids skelligeois. Plus humiliant encore ; sa glorieuse armada, envoyée depuis les grands ports d’Attre et Cintra à destination de la Témérie, sera interceptée et pulvérisée par les flottes de la ligue lors de la bataille des flots noirs. Grand vaincu, orphelin d’empereur à la mort d’Evan Calveit lors de la bataille Cintra en 1417, le Nilfgaard n’aura d’autres choix que de céder à d’humiliantes revendications nordiennes lors du traité de paix de Cintra mais parviendra cependant à conserver son modèle impérial au prix de nombreuses concessions.

- Le Royaume de Témérie sera, à l'aune de la guerre, scindée en deux camps : d’un côté, les partisans de Notker de Wett et de l’Empire de Nilfgaard, de l’autre les rebelles rangés derrière les Stries Bleues, aspirant à l’indépendance de leur patrie. Mutilée tout au long des conflits, la Témérie se transforma en immense bûcher au fil des batailles ; ses forteresses furent anéanties et ses campagnes calcinées par trois années de guerre sous le feu des canons rédaniens qui firent brûler un large quart nord de la forêt de Brokilone, victime collatérale des nouvelles technologies nordiennes. Renonçant au droit de succession de son fils lors du traité de paix de Cintra de 1417, le roi Notker est assassiné l’année suivante, conduisant ainsi le royaume vers le coup-d’état et le règne tyrannique de Philipp Tillmard.

- Le Royaume d’Aedirn, qui se voulait vassal de l’empire Nilfgaardien depuis le traité de Novigrad de 1275, décida, en la personne du roi Garmon Ier, de soutenir les de Wett de Témérie en se rangeant du côté de l’empire. Cette prise de position n’alla pas sans choquer ses voisins, d’autant qu’ils voyaient dans les manigances de Garmon la volonté opportune de récupérer le haut-Aedirn. Les velléités aedirniennes seront cependant anéanties lorsque Garmon fut assassiné en 1416 par sa mage-conseillère, Francesca Findabair. Le royaume plongea alors dans une guerre civile au profit des elfes de Dol Blathanna qui conduisit à la Guerre des Fleurs (1416-1421), alors que l’oncle et successeur de Garmon, le roi Aimersende, tenta en vain de rallier des soutiens face aux révoltés elfiques lors du traité de paix de Cintra.

- Les Montagnes de Mahakam s’illustrèrent de manière singulière dans ce conflit en bloquant les voies d’accès et de ravitaillement du col de Mahakam et par l’envoi de combattants volontaires auprès des armées de la ligue.

- La Principauté de Dol Blathanna s’engagea dans le conflit par la voie de la trahison dans l’assassinat du roi Garmon en 1416. La révolte qui s’ensuivit, en plus de paralyser les troupes aedirniennes, dégénéra et se transforma bientôt en séries de batailles intestines que l’on appela dès lors “la Guerre des Fleurs”. Si les elfes se révoltèrent contre leur monarque, il est évident qu’ils le firent au profit de la ligue du Nord dont les représentants se refusèrent à envoyer un corps punitif lors du traité de paix de Cintra. Le conflit qui opposait Francesca Findabair à son suzerain se poursuivit malgré tout jusqu’en 1421 et la reconnaissance du royaume d’Aen Cairne lors du sommet de Vengerberg, la même année.


Chronologie du conflit :

  • 1408 : Appel à la croisade d’Anaclède Ier à contre la dynastie de Wett qui refusait alors de se convertir au Feu Éternel.
  • 14 Septembre 1414 : Nathan de Conrin et Olberic Fregesle, ambassadeurs rédaniens auprès du roi d’Aedirn, sont assassinés alors qu’ils voyageaient près de Hagge. Leurs corps furent retrouvés dans un buisson quelques jours plus tard et, malgré les contestations du saint-empereur Radovid VIII, le roi Notker de Wett nia toute responsabilité et promit de mener une enquête.
  • Février 1415 : Déclaration de guerre du Saint-Empire redanien à l’encontre de la Témérie, donnant une réponse à l’appel à la croisade du hiérarque et invoquant comme offense subie le meurtre de ses ambassadeurs. Par un jeu d’alliances et de circonstances, ce sont toutes les nations du continent qui se retrouvèrent impliquées dans ce conflit.
  • 23 mars 1415 : Prise de la Valette par les troupes rédaniennes après seulement quelques jours de siège et malgré la résistance héroïque menée par le duc de La Valette sur les remparts de sa cité.
  • 17 mai 1415 : Prise de Vergen par les troupes aerdirniennes qui s’octroient le contrôle sur la vallée du Pontar malgré la résistance des locaux. Cette prise fût scandaleuse car, jusque-là, le roi d’Aedirn ne s’était pas encore prononcé quant à son entrée en guerre aux côtés du Nilfgaard.
  • Juillet 1415 : Bataille de Gors Velen, durant laquelle les mages koviri se mirent en évidence en ravageant les forces témériennes présentes.
  • Juillet-Novembre 1415 : Wyzima est assiégé par les forces de la ligue qui reçoivent le soutien des rebelles témériens pour pénétrer la cité. Les différents quartiers de la ville seront pris successivement par les armées de la ligue qui parviendra, après quatre mois de combats urbains à investir le Palais royal. Notker parvient cependant à s’enfuir, déguisé en mendiant, échappant ainsi aux troupes rédaniennes pour trouver refuge auprès de son cousin de Cintra.
  • Février 1416 : Bataille de l’Ina, après une trève hivernale écourtée, voit les hommes de la ligue triompher sur l’armée témérienne qui cherchait à faire la jonction avec des forces de soutien envoyés par ses alliés. Plusieurs généraux témériens furent capturés au cours de cet affrontement.
  • Printemps 1416 : Triomphes de Sodden et Brugge où les armées de la ligue, victorieuses, sont accueillies en héros libérateurs au sein des villes reconquises. Ces évènements de liesses furent aussi la cause et l’occasion de nombreux débordements, comme l’assassinat et l'exécution de partisans de la dynastie des de Wett.
  • 9 mai 1416 : Bataille des Flots noirs, durant laquelle se distingua Viggo Penrod à la tête des flottes conjointes de Kovir, Rédanie et Skellige, anéantissant l’armada nilfgaardienne venue en renfort de la Témérie. À la perte des imposants navires nilfgaardiens s’ajouta celle des nombreux corps armés qu’ils contenaient.
  • Juillet-Août 1416 : Siège d’Aldersberg par les armées de Lyrie & Rivie qui obligera les troupes du roi Garmon Ier à quitter le haut-Aedirn.
  • Automne 1416 : Siège de Dillingen, durant lequel eu lieu la célèbre Bataille de Dillingen. Les troupes nilfgaardiennes, venus en secours des assiégés, se déployèrent autours des assiégeants. Galvanisés par l’arrivée de renforts, les défenseurs alors tentèrent une sortie. C’est au cours des affrontements qui suivirent que les escadrons noirs firent pour la première fois l’expérience des canons double à boulets ramés. Cette nouvelle victoire de la ligue mit un terme à la campagne de Témérie et leur permit de franchir sans encombre la Iaruga en direction de Cintra.
  • 24 Septembre 1416 : Reprise de Vergen par les troupes kaedweni, profitant de l’absence du gros de l’armée d’Aedirn, descendue dans le sud pour briser le siège d’Aldersberg, quelques mois plus tôt.
  • 24 Novembre 1416 : Le roi Gamon Ier d’Aedirn est assassiné par Francesca Findabair. Son successeur, le prince Aimersende, est obligé d’accepter les conditions de la régicide, jurant de se retirer du conflit contre le ligue et de lui accorder l’indépendance de Dol Blathanna. Mais, une fois que Francesca Findabair se soit retirée sur ses terres, Aimersende rompit le traité signé sous la contrainte et appela ses vassaux à la combattre. Ainsi commença la Guerre des Fleurs.
  • Juin-Décembre 1417 : Siège de Cintra durant laquelle un immense blocus est organisé sous les remparts de la ville. Après quatre mois passés sous le feu incessant de l’artillerie rédanienne et la mort de l’empereur, les défenseurs se résolvent à des pourparlers en faveur d’un accord de paix. Deux mois durant, malgré le cessez-le-feu, les troupes de la ligue maintiennent le blocus alors que les tractations de paix ont lieu à l’intérieur de la cité, empêchant les diplomates et les représentants des nations étrangères à quitter la table des négociations.
  • 19 Décembre 1417  : Signature du traité de Cintra.

Revenir en haut Aller en bas
http://witcher.forumactif.com
 
La Quatrième Guerre contre Nilfgaard (1415-1417)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guerre] Quatrième Guerre Indo-Pakistanaise [Annulée]
» Ministre de la justice René Magloire en guerre contre les traficants de drogue
» Troupes neutres de la guerre contre crocs-noirs (terminé)
» [Mission TopD] Conflit d'intérêt
» Guerre contre les Jürchens (936-939)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Prophétie d'Ithlinne :: La Prophétie d'Ithlinne, Tome 1 : Histoires d'une prophétie-
Sauter vers: